4 conseils pour bien choisir son masque

Dès le début de la pandémie de la COVID-19, plusieurs se sont rués sur les produits ou équipements de protection individuelle. Que l'on parle de gel hydroalcoolique, de gants ou de masques, la demande mondiale a explosé et beaucoup de distributeurs n'arrivaient pas à y répondre. Certains acteurs de la société, tels que les médias, ont sans aucun doute joué un rôle important dans cette impression de pénurie, illustrant toujours plus la nécessité de se protéger. 

De leurs côtés, les gouvernements provinciaux et fédéraux se sont parfois mis à porter un masque lors de points de presse et à fortement recommander le port d'un couvre-visage lorsque les mesures de distanciation physique ne sont pas possibles. Rappelons que le SARS-CoV-2, virus responsable de la COVID-19, se transmet principalement par les gouttelettes respiratoires lorsqu'une personne infectée tousse, éternue, parle ou même respire.

Dans cette optique, beaucoup de couturières, d'entreprises et de particuliers se sont lancés dans la création de masques de protection, pour la forte majorité, non-médicaux. Mais savez-vous réellement comment bien choisir votre masque? Nous allons aujourd'hui décortiquer quatre critères pour vous, à savoir le tissu, la forme, le type d'attache et l'aspect écoresponsable. Ceci devrait vous aider à faire le meilleur choix pour bien vous protéger.

Attention, toutefois : le port d'un masque aide à freiner la propagation de microbes, mais n'est pas une solution sans limites et n'aide pas à guérir de la COVID-19. Si vous présentez des symptômes apparents à un type de coronavirus, un rhume ou une grippe, nous vous invitons à rester chez vous et à limiter vos sorties à l'extérieur, dans la mesure du possible. Consultez un médecin pour toute urgence médicale (Ex. détresse respiratoire).

Masques Horus_4 conseils pour bien choisir son masque_Éternuement particules

1. Le tissu : filtrer les plus petites particules et gouttelettes

Le choix de tissu est sans contredit la première question à laquelle vous devriez réfléchir lorsque vous songez à vous procurer un masque. Quel matériau choisir? La communauté scientifique s'est penchée sur la question et des études en lien avec le sujet ont été publiées. Si la plupart des couvre-visages font barrières aux grosses particules, certaines fibres laissent tout de même passer les plus petites gouttelettes, ce qui diminue grandement l'efficacité de ces tissus.

Prenons d'abord le coton. Il figure aujourd'hui sans contredit parmi les matières textiles les plus populaires, en plus d'être une fibre naturelle. Bien que respirant, il absorbe plus facilement l'humidité que d'autres tissus. Le polyester, quant à lui, est plus résistant que la plupart des autres fibres (dont le coton) et bénéficie donc d'une durabilité quasi imbattable. Moins absorbant que le coton, il sèche toutefois plus rapidement et lorsqu'il est combiné à du spandex, comme c'est le cas dans les vêtements de sport de type dryfit, il permet un meilleure évacuation de l'humidité. 

Une couche de coton et une autre de polyester/spandex s'avèrent donc une combinaison efficace dans la filtration d'une majorité de particules. Il est également possible d'opter pour un masque composé de deux couches en polyester/spandex et d'y insérer un filtre en coton, pour une meilleure flexibilité et respirabilité. C'est d'ailleurs ce que souhaite proposer Horus. 

Masques Horus_4 conseils pour bien choisir son masque_La forme

2. La forme : allier confort et sécurité 

On ne vous apprend rien en vous disant qu'un masque agissant comme couvre-visage... doit couvrir le visage! Plus précisément, il est important que le masque recouvre complètement les voies respiratoires du visage, à savoir le nez et la bouche. Les masques couvrant la partie supérieure du nez et le menton constituent un choix judicieux, comme ils couvrent une plus grande surface. Certains tissus sont d'ailleurs assez flexibles, tel que le mélange polyester/spandex, pour s'adapter à la forme du visage de la personne qui porte le masque, peu importe s'il s'agit d'un homme ou d'une femme.  

Il est également important de faire attention à un élément en particulier : évitez les masques comportant une couture au centre du visage. Si cela facilite la coupe des patrons pour les producteurs, une telle couture risque de s'affaisser avec le temps et offrir un passage intéressant aux plus grosses particules. En bref, ce type de masques finit par perdre en capacité de protection contre la transmission de particules et gouttelettes.

Masques Horus_4 conseils pour bien choisir son masque_Le type d'attache

3. Le type d'attache : éviter les irritations et douleurs inutiles

Les chirurgiens le savent : bien qu'efficaces, les masques comportant des élastiques que l'on place derrière les oreilles ne sont pas conçus pour être portés plusieurs heures d'affilées. À la longue, ils finissent par créer des douleurs au niveau des oreilles, du nez et du visage. C'est pourquoi nous vous invitons à privilégier les masques comportant un autre type d'attache, tel que ceux s'attachant derrière la tête ou au niveau de la nuque. 

Il existe plusieurs alternatives intéressantes : les élastiques doubles, le velcro, un simple noeud, l'attache ressort... Peu importe le choix que vous ferez, gardez en tête deux éléments : résistance à l'usure et confort. Ainsi, les élastiques, tout comme le simple noeud, doivent être assez larges et épais pour ne pas se déchirer ou perdre en élasticité rapidement. Le velcro peut arracher quelques cheveux ou créer des maux de têtes à force de tenir le masque en place. L'attache ressort peut également se briser et causer des irritations, mais demeure l'alternative la plus résistante et confortable. En combinant l'attache ressort à une bande de tissu double, vous vous assurez un confort optimal. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs qui avez les cheveux longs, tenez-vous bien : avec la saison estivale qui approche à grands pas, vous serez probablement tentés de vous attacher les cheveux et c'est possible avec ce type d'attache!

Masques Horus_Ville de Sherbrooke_Achat local

4. L'aspect écoresponsable : prioriser l'achat local d'un produit réutilisable 

Si la pandémie a eu un effet positif, c'est certainement l'éveil collectif sur les conséquences environnementales de nos modes de vie individuels. Partout dans le monde, des élans de solidarité ont jailli et les gens se sont tournés plus que jamais vers l'achat local afin de soutenir les entreprises qui font rouler l'économie de leur communauté. Des initiatives comme Le Panier Bleu, Ma Zone Québec et divers groupes Facebook ont vu le jour afin de répertorier les commerçants et entrepreneurs québécois. Protéger le savoir-faire d'ici est devenu une priorité pour une forte majorité de la population provinciale et en optant pour un masque conçu au Québec, c'est exactement ce que vous faites. Vous vous protégez et vous protégez ceux et celles qui participent à un roulement économique. 

Qui plus est, dans une perspective de protection et préservation de l'environnement, nous vous invitons à opter pour un couvre-visage réutilisable. Votre porte-feuille et la planète ne s'en porteront que mieux!

_____________________

La solution optimale : Horus

Les étudiants et étudiantes derrière Horus ont pris en compte tous ces conseils pour proposer la solution la plus judicieuse à la population québécoise. Notre masque de base compte deux épaisseurs et est composé d'un mélange de polyester et de spandex pour assurer une meilleure respirabilité et s'adapter facilement à toutes les formes de visage. Il comporte aussi une pochette permettant d'y intégrer un filtre. De plus, il couvre une majeure partie du visage, du haut du nez jusqu'au bas du menton pour garantir une meilleure protection contre la transmission de particules. Son attache ressort permet une flexibilité dans l'ajustement, assure un excellent confort et vous permet de le porter toute la journée sans douleur à la tête, à la nuque ou aux oreilles. Enfin, acheter un masque Horus, c'est non seulement encourager le talent étudiant, mais également protéger le savoir-faire québécois, le tout en optant pour une solution écologique et durable. 

Ensemble, nous pouvons faire partie de la solution!